mardi 27 avril 2010

"Hey !" (Ankama éditions)


Il semblerait que les amateurs francophones de street et de pop culture aient enfin la revue qu'ils n'osaient plus même attendre. Loin des mensuels strictement dévolus à une chapelle et tout autant éloigné des bimestriels touche-à-tout et donc réellement consacré à rien, "Hey !" est un trimestriel dont le premier numéro, sorti le 18 mars dernier, devrait ravir les amateurs du genre et laisse présager le meilleur pour l'avenir.

La qualité majeure de la revue éditée par Ankama et sa collection 619 réside à n'en pas douter dans sa ligne éditoriale, dans l'ouverture dont elle fait preuve et qui témoigne pas moins d'une vraie cohérence d'ensemble. Qu'on en juge par le sommaire qui arbore des noms comme Navette, Alëxone, Ludovic Debeurme (merci pour la jolie découverte !), JR, Kris Kuksi, David B., Olivier Kosta-Théfaine, Suckadelic, Daisuke Ichiba et bien d'autres, réunissant ainsi sans complexe dans une même publication des disciplines aussi diverses que la sculpture, la bande dessinée, le street art, l'illustration, le jouet, le tatouage ou encore les arts populaires également appelés "art outsiders" à travers d'intéressants articles sur les affichistes du Ghana ou encore l'art carcéral Chicano.
Bref c'est tout le monde graphique actuel, sans chapelles ni labels, qui trouve sa place dans "Hey !", revue dont l'existence même témoigne du caractère poreux des champs disciplinaires concourant à cette culture sans nom qui est aujourd'hui celle de toute une génération.


Certes, ici comme ailleurs, on constate une nouvelle fois à quel point les éditeurs français semblent avoir peur des mots dès lors qu'il s'agit de promouvoir une culture de l'image. Cependant ce triste constat s'applique ici dans une bien moindre mesure que d'habitude car si chez "Hey !" le texte est bel et bien prié de se faire discret par rapport à l'image, il n'est pas pour autant totalement banni des pages du magazine ou réduit, comme c'est si souvent le cas dans la presse française, à quelques chapeaux vite et mal torchés. En effet, si une bonne partie des articles édités dans "Hey !" se contentent de présenter un artiste et son travail en quelques mots et surtout en images pleines pages (ce qui, étant donné la qualité du choix éditorial comme de la maquette, n'est déjà pas si mal), le magazine propose également un second type d'articles, plus fouillés et laissant directement la parole aux artistes en les invitant à commenter leur propre travail. A l'instar de l'entretien avec Alëxone ou encore comme à l'occasion du regard distancié porté par Ludovic Debeurme sur ses propres dessins, le résultat s'avère souvent passionnant. Tellement passionnant qu'on en vient à regretter que ce type d'article ne soit pas majoritaire au sommaire de ce premier numéro !


Bien qu'encore un peu trop frileuse dans ce domaine donc (pourquoi ne pas proposer plus d'articles de fond ? des critiques ? des enquêtes ?), la rédaction de "Hey !" n'en a pas moins compris que pour donner à voir des images, encore convient-il de les accompagner de textes pertinents permettant leur appréhension comme leurs interprétations. Puisqu'elle a en plus la bonté de rédiger ses articles avec professionnalisme (entendez par là que les phrases comportent des verbes conjugués et qu'au final ne subsiste aucune de ces coquilles qui polluent nombre de publications), qu'elle soit ici remerciée de ne pas prendre ses lecteurs pour des analphabètes ou des aveugles comme il semblerait que ce soit pourtant la règle quand il s'agit de s'adresser à un public réputé "jeune" et "branché"...


Quand on aura ajouté que "Hey !" est bilingue (français / anglais), qu'il ne contient aucune publicité et qu'il propose en sus des articles traditionnels des petits bonus comme une planche de stickers et un tiré à part façon comix de l'inénarrable Blanquet, on aura sans doute dit l'essentiel. Si ce n'est peut-être que, proposé dans un format à l'italienne, il force parfois son lecteur à certaines contorsions pour lire des articles composés à la verticale. Mais ce serait vraiment faire la fine bouche que de lui en tenir rigueur !

4 commentaires:

  1. belle revue que j'ai feuilletée, je l'aurai bien acquise, mais 18€ c'est au dessus de mon budget...

    RépondreSupprimer
  2. Chouette revue comme je l'ai écrit par ailleurs.
    Ligne éditoriale et ouverture à confirmer dans les numéros suivants... Vivement!

    Longue Vie à Hey, donc.

    et suis d'accord pour que plus de textes soient de la partie dans les prochains numéros.

    RépondreSupprimer
  3. Some Cool Stuff11 mai 2010 08:29

    on annonce d'ores et déjà la sortie imminente du n°2

    RépondreSupprimer
  4. ça m'a l'air chanmé en effet !!

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.